0848-848-846

 

 

 

 

 

Notre Adresse

Alcooliques Anonymes
Suisse romande et italienne
Rte des Arsenaux 3C
CH-1700 Fribourg

Pourquoi les AA ?

L'alcoolisme est reconnu comme un problème majeur de santé. C'est, après les maladies du coeur et le cancer, la troisième cause de décès. Ces dommages ne se limitent pas qu'aux personnes elles-mêmes, que ce soit à leur domicile, au travail ou sur la route. Chaque année l'alcoolisme coûte des millions a la société. Que vous deveniez ou non alcoolique, l'alcoolisme peut quand même avoir un impact sur votre propre vie.

Qu'est-ce que l'alcoolisme?

Selon AA, l'alcoolisme est une maladie. L'alcoolique ne peut contrôler sa façon de boire parce que (toujours d'après AA), il est malade dans son corps aussi bien que dans son esprit (ou dans ses émotions). S'il ne cesse pas de boire, son alcoolisme ira de mal en pis. L'organisation Mondiale de la santé (OMS) a également déclaré que l'alcoolisme est une maladie.

Quels en sont les symptômes?

Les alcooliques ne présentent pas tous les mêmes symptômes, mais plusieurs, à différentes étapes de leur maladie, montrent les signes suivants : ils voient dans l'alcool le seul moyen qui puisse leur donner confiance en eux-mêmes et les aider à se sentir à l'aise avec les autres ; il leur arrive fréquemment de vouloir prendre "juste un dernier verre... " à la fin d'une soirée ; ils anticipent les occasions de boire et cette pensée occupe beaucoup leur esprit ; ils s'enivrent alors qu'ils ne l'avaient pas prévu; ils essaient de contrôler leur façon de boire en changeant de sorte d'alcool, en s'imposant des périodes d'abstinence ou en prenant toutes sortes de résolutions; ils prennent quelques verres en cachette; ils mentent au sujet de la quantité d'alcool qu'ils consomment; ils cachent des bouteilles; ils boivent à leur travail (ou à l'école); ils boivent seuls; ils ont des trous de mémoire (c'est-à-dire qu'ils ne peuvent se rappeler ce qu'ils ont fait ou dit la veille); ils boivent le matin; ils éprouvent des sentiments de culpabilité et de crainte; ils ne mangent pas ou se nourrissent mal; ils tremblent violemment et peuvent avoir des hallucinations ou connaître des convulsions quand ils sont privés d'alcool.

Qu'est-ce que le mouvement AA?

Alcooliques Anonymes est une association mondiale d'hommes et de femmes qui s'entraident pour rester abstinents. Ils offrent la même aide à quiconque a un problème d'alcool et désire faire quelque chose à ce sujet. Puisqu'ils sont eux-mêmes tous des alcooliques, ils ont une grande compréhension mutuelle, ils connaissent les signes de la maladie et ils ont appris à se rétablir avec AA. Un membre AA dit "Je suis un alcoolique" même quand il n'a pas bu depuis plusieurs années, il ne dit pas qu'il est "guéri". Ce membre pourrait affirmer que tout individu qui a perdu la capacité de contrôler sa façon de boire ne peut jamais plus compter pouvoir boire en sécurité ,ou en d'autres termes, jamais une telle personne ne peut espérer devenir un "ancien alcoolique" ou un "ex-alcoolique". Cependant, dans AA, cet individu peut devenir un alcoolique sobre, un alcoolique rétabli.

Comment les AA aident-ils l'alcoolique ?

Par l'exemple et l'amitié des alcooliques rétablis dans AA, les nouveaux membres sont encouragés à s'éloigner du premier verre "une journée à la fois", comme ils le font eux-mêmes. Plutôt que de jurer de neplus jamais boire ou de s'inquiéter de savoir s'ils seront abstinents demain, les AA concentrent leurs efforts à ne pas boire maintenant - aujourd'hui. En ne consommant pas d'alcool, les nouveaux venus prennent soin d'une partie de leur maladie - leur corps a une chance d'aller mieux. Mais rappelons-nous qu'il existe une autre partie. S'ils veulent demeurer abstinents et sobres, ils ont besoin d'un esprit sain et d'avoir des émotions équilibrées. Ils commencent alors à mettre de l'ordre dans leur façon confuse de penser et à se défaire de leurs sentiments malheureux en suivant les "Douze Etapes" de rétablissement AA. Ces étapes suggèrent des idées et des actions qui peuvent les guider vers une vie heureuse et utile. Afin d'être en contact avec les autres membres et d'approfondir le programme de rétablissement, les nouveaux membres assistent régulièrement aux réunions AA.

Que sont les réunions AA?

Alcooliques Anonymes est composé d'environ 100 000 groupes locaux dans 150 pays. Dans chaque groupe, les gens se rassemblent, en général une ou deux fois par semaine, pour tenir des réunions AA de deux genres:

1 - Les réunions " Ouvertes " Toute personne intéressée par AA peut y participer ! Réunions au cours desquelles généralement, les membres racontent comment ils ont bu, comment ils ont connu AA et comment le programme des 12 Etapes les a aidés. Ils peuvent amener des parents et des amis.

2 - Les réunions " Fermées " sont strictement réservées" aux alcooliques" Elles consistent en discussions de groupe, et tous les membres qui le désirent peuvent parler, poser des questions et partager leurs idées avec les autres membres. Dans les "réunions fermées", chacun peut obtenir de l'aide pour ses difficultés à rester sobre et ses problèmes dans sa vie de tous les jours. Quelques autres amis auront connu les mêmes déboires et pourront expliquer comment ils les ont réglés, souvent en utilisant une ou plusieurs des Douze Etapes du programme de rétablissement.

Qui fait partie des AA?

Comme les autres maladies, l'alcoolisme frappe toutes sortes de gens. On rencontre dans AA des hommes et des femmes de toutes les races et nationalités, de toutes les religions ou qui ne professent aucune religion. Ils peuvent être riches ou pauvres ou de classe moyenne. On y rencontre toutes les professions: aussi bien avocats que maîtresses de maison, professeurs que chauffeurs de poids lourd, serveuses que membres du clergé, etc. AA ne tient pas de liste de membres, mais les groupes communiquent le nombre de personnes qui en font partie. Selon ces sources, l'appartenance aux AA est évaluée à 2 100 000 membres dans le monde.

Un alcoolique doit-il aller "tout au fond du gouffre" avant qu'AA puisse l'aider?

AA a commencé en 1935 avec un agent de change de New York et un chirurgien de l'Ohio, qui étaient tous deux des ivrognes incorrigibles. Au début, beaucoup de membres AA étaient également très malades. Leur ivrognerie les avait conduits dans les hôpitaux, les sanatoriums ou les prisons. Mais, de plus en plus, les gens commencèrent à entendre parler de AA, et bientôt, beaucoup d'alcooliques découvrirent quoi faire avant de subir les dommages endurés par leurs aînés. Ils purent se rétablir en AA avant que leur santé ne soit totalement détruite et alors qu'ils avaient conservé leur travail et leur famille.

Qu 'en coûte-t-il pour faire partie des AA?

Les nouveaux venus ne paient aucun frais d'adhésion, et les membres n'ont à acquitter aucune cotisation. Mais AA a besoin d'argent pour certaines fins : location de la salle de réunion, achat de café et autres rafraîchissements, achat de livres, brochures et revues AA. Aussi, une collecte est-elle faite au cours de la réunion et les membres donnent ce qu'ils peuvent ou veulent donner. Les groupes participent au financement des intergroupes, du Bureau des Services Généraux et autres activités AA. Les membres AA ne sont jamais rémunérés pour l'aide qu'ils apportent à d'autres alcooliques. Leur récompense est quelque chose qui se situe bien au-delà de l'argent : c'est leur propre santé. Les AA ont découvert que le meilleur moyen de rester sobres était d'aider d'autres alcooliques.

Qui dirige AA?

AA n'a pas de direction véritable. Chaque groupe est libre de travailler selon ses propres habitudes et ses propres façons de tenir les réunions, pour autant que cela ne nuise pas aux autres groupes ou à AA dans son ensemble. Les membres élisent un président, un secrétaire et d'autres responsables. Ces responsables sont, en général, élus une fois par an. Ils ne donnent aucun ordre, leur tâche principale consiste à veiller au bon déroulement des réunions.

Que peuvent faire les familles d'alcooliques?

AA ne s'occupe que des alcooliques, mais deux autres associations peuvent aider leurs proches. Il y a d'une part les groupes familiaux AL-ANON et d'autre part les ALATEEN, destinés aux adolescents dont les parents sont alcooliques. L'attitude des proches est d'une énorme importance dans le rétablissement de l'alcoolique et AL-ANON et ALATEEN peuvent être d'un puissant secours dans ce cas. La fraternité des Alcooliques Anonymes et celle des groupes familiaux AL-ANON créent des rapports privilégiés entre elles. Elles sont attirées l'une vers l'autre par les liens familiaux qui unissent leurs membres. Toutefois, chacune est distincte, coopérant avec l'autre sans s'affilier. Mais les AA reconnaissent avoir beaucoup de gratitude envers AL-ANON.

Ce que les AA ne font pas.

1 -AA ne mène pas de campagne de recrutement pour convaincre les alcooliques à se joindre au mouvement. AA existe pour les alcooliques qui veulent devenir sobres.

2 - AA ne fait pas de vérification auprès de ses membres afin de s'assurer qu'ils ne boivent pas. Il aide plutôt les alcooliques à s'aider eux-mêmes.

3 - AA n'est pas une organisation religieuse. Chaque membre est libre d'avoir des idées personnelles sur le sens de la vie.

4 - AA n'est pas une organisation médicale et ne donne pas d'avis médicaux ou psychiatriques.

5 -AA ne dirige aucun hôpital, clinique ou sanatorium et ne dispense pas de services infirmiers.

6 - AA n'est lié à aucune autre organisation mais coopère avec des organisations qui combattent l'alcoolisme. Certains membres travaillent pour telles organisations, mais à titre personnel, non comme représentants des AA.

7 - AA n'accepte pas d'argent de sources extérieures, qu'elles soient privées ou gouvernementales.

8 - AA n'offre aucun service social, ne procure pas de gîte, de travail ou d'argent. Il aide l'alcoolique à rester sobre afin qu'il puisse se procurer ces choses par lui-même.

9 - L'existence de AA repose sur le principe de l'anonymat (comme le nom de l'association l'indique). Les AA ne veulent pas que les noms des membres soient cités à la télévision, à la radio ou dans les journaux.

Le visage des AA ne doit pas apparaître en clair à la télévision ou dans les journaux. Les membres ne dévoilent pas les noms d'autres membres aux gens extérieurs à AA. Ils n'ont pas honte d'appartenir aux AA. Ils ne veulent qu'encourager plus d'alcooliques à demander l'aide des AA en leur garantissant que leur anonymat sera respecté.

II y a une solution

Nous, les Alcooliques Anonymes connaissons des milliers d'hommes et de femmes qui furent, à un moment de leur existence, très désespérés. Presque tous se sont rétablis. Ils ont trouvé une solution au problème de la boisson. Le fait capital pour chacun de nous est que nous avons découvert une solution commune. Nous avons une façon de nous en sortir sur laquelle nous pouvons nous accorder parfaitement, et grâce à laquelle nous pouvons nous grouper dans une action fraternelle et harmonieuse. Une maladie de ce genre affecte notre entourage, plus profondément que toute autre mal. De tous les alcooliques qui ont rejoint les AA et qui ont fourni un véritable effort, 50% sont devenus abstinents immédiatement et le sont demeurés ; 25% sont parvenus à l'abstinence après quelques rechutes et ceux qui, parmi les autres ont continué de fréquenter les AA , ont fait des progrès. Des milliers d'autres assistent à des réunions AA et ont décidé dans un premier temps de ne pas suivre notre programme. Mais un grand nombre d'entre eux - deux sur trois environ - sont progressivement revenus.

Plus de 200 groupes en Suisse !

En 1955, à la suite de la lecture du livre du Dr. Norman Vincent Peale " Le pouvoir de la pensée positive " où le phénomène AA se trouve relaté, une habitante de Genève rassemble une documentation à ce sujet. En 1956, sous l'impulsion de la même personne, quelques alcooliques se réunissent pour former le premier groupe AÀ de Suisse. Le groupe " Léman " à Genève. Aujourd'hui en Suisse romande et italienne, les Alcooliques Anonymes se répartissent dans 70 groupes : 47 de langue française, 6 de langue italienne, 13 de langue anglaise, 1 bilingue fr./anglais, 2 de langue allemande, 1 de langue espagnole. En Suisse alémanique, on compte 120 groupes germanophones et 13 groupes anglophones. Ainsi, en l'an 2000 les 100.000 groupes recensés dans le monde entier correspondaient à plus de 2 millions de membres. De cette manière, on peut estimer que les 70 groupes de Suisse romande et italienne représentent environ 1500 membres actuellement.

Presse, Médias et Alliés naturels

La presse et les médias sont également parmi les plus sûrs et les plus fidèles amis d'AA. Nous avons toujours été aidés par les journaux et les journalistes de la presse écrite, radiophonique et télévisée, depuis notre existence en Suisse (1956).

Tout comme nous avons pu compter sur nos Alliés naturels, c'est à dire toutes les personnes ou institutions oeuvrant dans les domaines de la santé, du service social, de la justice et se trouvant en contact avec des alcooliques afin de les aider. (En leur faisant connaître AA entre autres) Nous souhaitons poursuivre et améliorer ces relations. Nous le souhaitons parce que nous avons besoin de vous. Pour que nous puissions poursuivre notre oeuvre et arracher au désespoir ceux qui souffrent encore dans l'alcool, nous devons être connus. Il est nécessaire que les alcooliques sachent qu'il existe des solutions et qu'ils retrouvent l'espoir. Il est nécessaire que les familles des alcooliques sachent que notre fraternité (ainsi que la fraternité des AL-ANON) peut les aider face à un problème qui leur paraît insoluble. Il est nécessaire que les autres (et si possible tous les autres) sachent que Alcooliques Anonymes est là, et que notre seul but est de tendre la main à nos semblables atteints de la même maladie que nous. Or nous préférons l'attrait à la réclame et n'acceptons pas de contribution financière de l'extérieur (privée ou publique). Vous pouvez donc déduire de ces quelques faits et indications que votre amitié et votre aide sont pour nous un merveilleux cadeau. Au nom de tous les alcooliques qui ont connu AA par votre intermédiaire et qui ont ainsi sauvé leur vie, et au nom de tous ceux qui, grâce à vous, vont venir nous rejoindre, nous vous remercions.

Copyright © 2013 AASRI